L‘Histoire de l‘ALGSC


Dans notre société, les maladies cardiovasculaires constituent la pathologie la plus répandue. En premier arrive la maladie coronarienne, dont le pronostic s’est considérablement amélioré au cours des dernières décennies, grâce au traitement médicamenteux, au pontage aortocoronarien et à l’angioplastie. Néanmoins, il incombe en grande partie au patient d’éviter la survenue d’une nouvelle complication cardiaque par la prévention secondaire, c’est-à-dire en abandonnant le mode de vie sédentaire en faveur d’une activité physique et sportive régulière. Il est prouvé que le sport d’endurance contribue largement à réduire les facteurs de risque et à accroître l’espérance de vie.
Après un problème cardiaque aigu, les capacités physiques sont généralement diminuées. De plus, le patient manque souvent de confiance en soi ; il craint une nouvelle attaque et doute de ses capacités. Une rééducation cardiaque dite secondaire s’impose donc sous forme d’une activité sportive régulière et adaptée aux capacités du patient. Elle lui permet de surmonter son handicap physique et psychique, voire même de s’améliorer par rapport à sa vie avant l’infarctus.
De ces considérations
est née en 1984 " l’Association Luxembourgeoise des Groupes Sportifs pour Cardiaques " (= ALGSC), active au centre () Luxembourg-Ville, au sud (Esch-sur-Alzette/Dudelange) et au nord (Ettelbrück).
Signalons encore qu’en dehors des patients coronariens, sont admis ceux qui présentent une insuffisance cardiaque ou une maladie valvulaire, à condition d’avoir obtenu le feu vert de leur médecin traîtant ainsi que plus récemment des patients diabètes. Les personnes intéressées obtiendront davantage d’informations auprès de leur médecin ou à l’ALGSC (
www.algsc.lu).

L‘Histoire de l‘association


C’est dans les années 50 qu’est née aux Etats-Unis et dans les pays scandinaves l’idée d’utiliser le sport en tant que moyen thérapeutique pour la rééducation et la réadaptation de patients après leur accident cardiaque.

En dépit de certaines réticences et mises en doutes de la part de médecins plus conservateurs à l’égard d’une idée un peu révolutionnaire, grâce à l’enthousiasme de quelques jeunes médecins cardiologues, de professeurs d’éducation physique, de kinésithérapeutes et d’infirmiers, il y eut le 16 mai 1984 une première séance de gymnastique, dirigée par un professeur d’éducation physique sous le contrôle de médecins cardiologues avec 7 patients cardiaques, volontaires, "à titre expérimental".

Ces séances furent par la suite continuées hebdomadairement, d’abord dans la salle de gymnastique du Centre Monnet au Kirchberg, ensuite dans celle de l’Ecole Aloyse Kayser à Belair. Il faut relever ici que les médecins, les moniteurs et les infirmières dirigeaient ces activités bénévolement et gratuitement. Le nombre des patients allait d’ailleurs rapidement en croissant.

Dans le courant de l’année 1985, le besoin se fit sentir impérativement de créer une organisation pour gérer les activités. En vue de créer une asbl, un comité provisoire, représentant conjointement des dirigeants et des patients, élabora des statuts qui furent dûment déposés au greffe du Tribunal à Luxembourg le 2 novembre 1985 et publiés au Mémorial. L’association eut ainsi sa dénomination officielle: Association Luxembourgeoise des Groupes Sportifs pour Cardiaques (ALGSC).


Une remarque s’impose ici : dans l’idée des fondateurs de l’association, celle-ci devait plutôt être une organisation faîtière avec des groupes régionaux disséminés dans le pays. Un autre point particulier, qui caractérise l’association, c’est qu’elle est gérée administrativement par des représentants des patients, alors que le volet médical et sportif est de la responsabilité de médecins, de professeurs d’éducation physique, de kinésithérapeutes, d’infirmières et d’infirmiers.

L’assemblée générale constitutive eut lieu le 27 janvier 1986. Le comité élu s’attaqua immédiatement à la tâche d’organiser et d’élargir les activités sportives: deux et puis plusieurs groupes pour les séances de gymnastique hebdomadaires, randonnées à bicyclette, footings, joggings et conférences sur des sujets appropriés. Il entama aussi activement des pourparlers avec les autorités: Ministère de la Santé, Ministère de l’Education Physique et des Sports ainsi que la Ville de Luxembourg pour obtenir un appui, surtout financier et matériel. En attendant et avec ses maigres ressources, l’association arrivait à allouer aux dirigeants de modestes “frais de déplacement”.

Fin 1986, l’ALGSC comptait 105 membres répartis en 4 groupes sportifs. Quelques dames en faisaient déjà partie.

En 1987, l’association obtint une aide substantielle de la part du Ministre de la Santé. Ce ministère continuera par la suite à soutenir l’ALGSC par des subsides de plus en plus importants, au fur et à mesure de l’accroissement de ses membres et du volume de ses activités.

Au cours de la même année le comité de l’association soumit au Comité Olympique et Sportif Luxembourgeois une demande d’affiliation, et le 10 février 1990, le congrès du COSL marqua son accord avec l’affiliation de l’ALGSC. En effet, le comité de l’ALGSC était arrivé à la conclusion que l’appartenance au COSL était essentielle pour son avenir; il fallait lui faire une place officielle et reconnue dans le cadre du sport luxembourgeois pour avoir le poids nécessaire auprès des autorités. L’association s’intégrait ainsi dans le sport luxembourgeois et y introduisait la notion de “Sport et Santé”, à côté des autres catégories déjà reconnues: Sport de Compétition, Sport de Loisir, etc.

En hiver 1988/89, l’ALGSC organisa une première série de séances de natation à la piscine du Lycée Technique Michel Lucius. Ces séances furent ensuite continuées sur base hebdomadaire.

Le 19 mai 1990 l’ALGSC organisa sa première “Journée du Sportif Cardiaque” avec un remarquable succès, documentant ainsi auprès du public et des autorités sa présence et ses objectifs.

En fin d´année il se constitua à Esch-sur-Alzette, avec l’appui du comité, une section régionale, dont les séances se déroulent depuis au gymnase du Lycée Technique d’Esch.

L’association comptait alors 300 membres.

Au début de l’année 1991, après plusieurs entrevues avec le Ministère de la Santé, celui-ci proposa de passer une convention garantissant la rémunération des dirigeants pour leurs prestations par des moyens budgétaires selon les tarifs en vigueur dans l’Etat. Ceci pour résoudre le problème crucial, le financement des séances sportives, qui sont nécessairement onéreuses. (Une séance sportive se fait en présence d’un médecin, sous la direction d’un moniteur spécialement qualifié et avec l’assistance d’une infirmière ou d’un infirmier.)

Le 13 mai, l’ALGSC déposa une modification de ses statuts, devenue nécessaire à la suite de son évolution vers une organisation comprenant une section du Centre à Luxembourg et une section du Sud à Esch-sur-Alzette, en attendant celle du Nord.

Le 18 juillet 1991, l’association fut reconnue d’utilité publique par arrêté du Ministère de l’Education et des Sports. Elle était cette année représentée à la Foire Internationale de Luxembourg avec un stand.

La convention élaborée en 1991 entre le Ministre de la Santé et l’ALGSC fut finalement signée par les deux parties le 6 janvier 1992 pour entrer en vigueur le 1er janvier de cette année, donnant ainsi à l’association une assise financière assurée.

En hiver 1992/93 fut inaugurée une activité supplémentaire, des séances de relaxation, qui, en raison du succès auprès des membres et de l’effet bénéfique sur les patients, furent maintenues pendant les hivers suivants.

Pendant les années 1993 et 1994, l’association atteignit son régime de croisière, alors que le nombre d’adhérents allait toujours croissant. Elle comptait fin 1994 347 membres, répartis en 8 groupes sportifs, dont 2 à Esch et 6 à Luxembourg. En dehors de ces séances, qui constituent pour ainsi dire la pièce maîtresse du sport pratiqué par l’ALGSC, elle offre actuellement une gamme d’activités telles que: bicyclette, natation, footing, relaxation, et elle organise des conférences sur les problèmes des cardiaques.

Fin 1994, la section d’Esch inaugura à son tour des séances de natation se déroulant dans la piscine du Lycée Technique d’Esch.

Le 30 septembre 1995, la "Deuxième Journée du Sportif Cardiaque", grâce à la qualité et au niveau remarquable de ses conférences du matin et grâce à l’attrait des stands informatifs de l’après-midi, a connu un beau succès aussi bien auprès du public concerné que dans les médias. A la même occasion, l’ALGSC publia sa brochure “Le sport pour cardiaques en pleine évolution”.

De 1995 à 1999, l’association a continué avec toutes ses activités sportives aussi bien à Luxembourg qu'à Esch/Alzette, c.-à-d. 8 groupes de gymnastique, 2 groupes de natation, le footing et le cyclisme. Des cycles de relaxation aussi bien que des conférences relatives aux problèmes cardio-vasculaires ont été organisés régulièrement.

Pendant la même période le nombre de nos membres affiliés a évolué, de 354 en 1995, à 465 fin 1999.

La "Troisième Journée du Sportif Cardiaque", organisée le 13 mai 2000, fut l'occasion pour présenter des conférences sur le thème: "Bilan et perspectives du Sport pour Cardiaques en 2000". Sujet traité brillamment par d'éminents spécialistes luxembourgeois et étrangers. L'association édita et publia pour cette journée une nouvelle brochure "Le Sport pour Cardiaques: Toujours d'actualité en 2000 ?".

Les années suivantes l'association continuait son expansion tant pour le nombre de sportifs cardiaques que pour les activités offertes.

Ainsi en avril 2001, encore très en avant-garde à cette période, un premier cycle de "walking et nordic walking" fut organisé. Depuis lors le walking a pris une place fixe avec un succès grandissant parmi les activités offertes aux cardiaques.

En novembre 2002, avec l'appui du comité, la nouvelle section régionale du Nord démarra ses activités à Ettelbruck dans les installations sportives du CNHP pour déménager par la suite au Lycée Technique Privé Ste Anne. Depuis l'ALGSC était dans l'heureuse situation de couvrir par ses offres d'activités sportives plus ou moins toutes les régions du Luxembourg: le centre, le sud et à partir de 2002 aussi le nord.

Le succès de la section Nord fut immédiat, de sorte qu'à peine un an après son démarrage le nombre grandissant de participants exigea la création d'un deuxième groupe et, de nouveau, à partir de l'automne 2004 un troisième groupe d'activités sportives.

Des cours de réanimation cardiaque furent organisés par la section Centre durant l'hiver 2002/2003.
En novembre 2003 la section Sud se mit en pointe avec un groupe aquagym, dont les activités se déroulent à la piscine de l'Ecole Primaire du Centre (Strutzebierg) à Dudelange.

Durant la même période le nombre des membres affiliés à l'association a évolué de 511 en 2000 à 619 adhérents fin 2004. Ensemble les activités sportives des sections Sud, Nord et Centre englobent maintenant, sur base hebdomadaire, 11 groupes de gymnastique, 3 groupes de natation/aquagym, le nordic walking, le cyclisme et le footing. Des conférences relatives aux problèmes cardio-vasculaires et sur les progrès de la médecine furent organisées régulièrement.

Le 22 novembre 2005 fut organisée la "Quatrième Journée du Sportif Cardiaque". Le thème de la journée était consacré à une remise à jour scientifique à sa juste valeur du sport cardiaque en groupe. L´association publia à cette occasion une nouvelle brochure "Le Sport pour Cardiaques Luxembourgeois à la recherche d’un second souffle".

Les années suivantes sont marquées par la consolidation et extension des activités sportives en dehors de la gymnastique classique. Ainsi l’aquagym, commencée par la section Sud déjà en 2003, est offerte aussi depuis 2006 au Nord et au Centre, le nordic walking est élargi au Centre et introduit au Nord. De même le renforcement musculaire est repris plus spécifiquement dans nos activités. Ex.:au Nord par un groupe "fitness" et au Centre par l’entraînement sur ergomètres pendant les séances de gymnastique.

Au cours de 2007, l’association a organisé un cycle de cours dans nos trois sections "arrêt cardiaque et réanimation" destinés aux membres et à leurs conjoint(e)s.

Fin 2008, à la suite de la diversification de nos activités sportives, ensemble avec d’autres facteurs de société, le nombre des séances de gymnastique du Centre a été changé de 6 vers 4 heures hebdomadaires, tandis que le nombre total des actifs est resté stable ou a légèrement augmenté.

Pendant ces années, l’association a organisé de nombreuses conférences et a participé à des manifestations à caractère de santé cardiologique ou sportif; ne citons que la participation à la semaine mondiale du cœur.

Fin 2009, l’association compte 603 membres dont 288 sportifs cardiaques actifs.

Pendant 25 ans, presque dès le début de nos activités, les séances de gymnastique du Centre ont eu lieu dans la salle des sports de l'Ecole Aloyse Kayser. Depuis juillet 2010, ces séances se déroulent au tout nouveau Centre Sportif Belair rue d'Ostende mis à la disposition de l'ALGSC par la Ville de Luxembourg. A la même occasion, les activités de natation et d'aquagym de la section Centre sont transférées du Lycée Technique Michel Lucius vers la piscine du même Centre Sportif Belair. Ainsi les activités sportives de base de la Section Centre sont regroupées dorénavant dans un même centre sportif. Ceci facilitera considérablement l'organisation de ces séances. C’est aussi en cette année 2010 que fut organisée notre „cinquième Journée du Cardiaque“.

En 2015 dans notre 30ième année où nous avions pensé à préparer notre „ 6 ème journée du cardiaque“ notre association s’occupait régulièrement d’environ 600 membres dans les trois sections.

Les membres actifs participent actuellement à plus de 10000 séances sportives par an dans les divers domaines comme la gymnastique, la natation, l’aqua-gym, le nordic-walking, le footing ou encore la musculation. Ils sont assistés par quelques 90 médecins, infirmières et infirmiers, monitrices et moniteurs. L’association est gérée par un conseil d’administration d’actuellement 18 bénévoles.


Pour de plus amples informations :
Dr.Charles Delagardelle – cardiologue responsable
M. René Recking – président
M. Gast Kobs – secrétaire
M. Roger Muller - trésorier